Lily-May.fr
Biographie

«Je pourrais dire que la chanson est à l'homme ce que la fleur est à la nature...» écrivait Yves Montand.
Nous pouvons ajouter que Lily May en est une de ses plus belles.

Lily est née sur les bords de la Méditerranée, un jour d'automne, aux couleurs jaunes et mélancoliques parfois. Très tôt bercée par les notes d'un père ténor à l'opéra de Toulon, elle monte, petite fille, sur les planches lors de tournées amateurs dans la région.

Elle n'a pas 15 ans lorsque, sur la place des Lices à St Tropez, Jean Marie Rivière, directeur de l'Alcazar de Paris, la remarque et la propulse sur la scène d'un des cabarets le plus côté de l'époque.
Une grande aventure commence pour l'adolescente qui, par son naturel, son sens scénique, son aisance corporelle, en deviendra rapidement la meneuse de revues.
Le tout Paris des années 70 se presse pour voir le spectacle et ces jeunes talents que seront Daniel Guichard et Dany.

C'était le temps de la splendeur de chansons qui deviendront le patrimoine de la France sous la plume d'Aznavour, Barbara, Bécaud, Brel et les autres. Lily accompagnera tous ces grands de la chanson sur les plateaux télé. C'était le temps de la rive gauche, encore...

Puis ce fut celui de la rencontre de Guy-Jean Maggio, jeune guitariste tout juste débarqué de son Maroc natal. Les paillettes de l'Alcazar s'envolent, et Lily May va faire vivre en France et en Europe les textes et les mélodies de nos plus grands compositeurs.
Parallèlement, elle va donner beaucoup de son énergie, de son talent à construire et à animer ce qui deviendra l'École de Musique Guy-Jean Maggio, à Nîmes.

Ici ou là, trop peu souvent, elle monte encore sur scène pour la plus grande joie de son public. Sa voix se donne comme la passion, les aigus se font caresses, les mélodies revivent et nous troublent.

« La chanson fait chanter notre mémoire » dit encore Montand.
Voilà bien le talent d'une Lily May qui procure ces petits moments de bonheur, cette légère brise de nostalgie, ce petit frisson de l'âme.
La gentillesse et la modestie d'une grande interprète de la chanson française font que Lily, qui a connu « le Panam de ses 15 ans » reste toujours « la chanteuse de ses 20 ans ».

Discographie Couverture CD Et si qu'j'avais marié un grec (1968)

Couverture CD Un jour tu verras... (2002)

Accueil | Plan du Site | Contact                            U.N.